Pour les sciences sociales
101 livres
Sous la direction de Cyril Lemieux

Édition établie par Laurent Berger, Cyril Lemieux, Marielle Macé, Gildas Salmon & Cécile Vidal


Présenter avec brièveté 101 livres qui, année après année, depuis la Seconde Guerre mondiale, ont marqué de leur empreinte la construction des sciences sociales, en France et à travers le monde : tel est le pari que relève avec succès ce livre.


Les éditeurs de l’ouvrage ont sollicité certains des meilleurs chercheurs actuels, en France et à l’étranger, pour présenter, à l’attention d’un public de non-spécialistes, l’intérêt et l’argument profond de chacun de ces 101 livres et pour dire son héritage et son actualité pour la recherche d’aujourd’hui. Il en résulte un panorama par définition incomplet et néanmoins suggestif. Il offre une vue renouvelée sur des œuvres majeures du patrimoine des sciences sociales, comme sur d’autres moins connues du grand public. Mais il permet aussi d’apercevoir d’où viennent ces sciences et de quelle manière elles sont en train d’évoluer, en révélant au passage leur profonde unité, au-delà des divisions disciplinaires auxquelles trop souvent le regard s’arrête.



SOMMAIRE


Introduction - Rouvrir la bibliothèque des sciences sociales


1947 Adorno et Horkheimer diagnostiquent l’autodestruction des Lumières 


1948 Sartre demande des comptes à la littérature


1949 Braudel et l’emboîtement des durées


1949 Lévi-Strauss place l’échange matrimonial au fondement de la parenté


1949 Mead dénaturalise la différence des sexes


1949 Merton propose à la sociologie un code de conduite


1950 Mauss et la consécration de l’inconscient social


1951 Arendt et la nouveauté radicale du totalitarisme


1952 Canguilhem redéfinit le principe même de la vie


1953    Febvre annonce l’histoire qui vient


1954 Leach dynamite la stabilité des structures sociales


1955 Panofsky substitue à la question du beau celle du sens


1955 Balandier sociologise l’Afrique


1956 Mills et la confiscation du pouvoir


1957 Hoggart met enfin en lumière la culture des pauvres


1957 Barthes, en sémiologue, démystifie le mythe


1957 Kantorowicz et la mystique du politique


1958 Galbraith et la fin annoncée de la pauvreté


1959 Goffman fait de notre vie quotidienne un théâtre


1960 Ariès retrouve le sentiment de l’enfance


1961 Foucault rend à la folie son pouvoir de déstabilisation


1962 Austin et le langage comme action


1962 Habermas et la décadence de la «Publicité»


1962 Kuhn pense les sciences comme des communautés de travail


1963 Thompson restitue leur expérience aux classes populaires


1964 Leroi-Gourhan joint le geste à la parole


1965 Vernant et l’expérience vécue des Grecs


1965 Althusser et les silences du capital


1966 Douglas introduit la contestation au cœur de l’ordre symbolique


1966 Benveniste outrepasse le structuralisme


1966 Berger et Luckmann formulent les bases du constructivisme


1967 Derrida invente l’écriture qui précède les signes


1967 Garfinkel et la phénoménologie du social


1968 Dumézil fait du mythe l’expression de l’organisation sociale


1969 Touraine et l’entrée dans un nouveau type de société


1969    Elias définit la société de cour comme le laboratoire du processus de civilisation


1969 Barth désubstantialise la notion d’ethnie


1970 Hirschman théorise les expressions du mécontentement


1971 Wachtel inverse le regard sur la conquête espagnole


1972 Labov défend une théorie unifiée de la langue et de ses usages sociaux


1972 Sahlins renverse l’hypothèse productiviste


1973 Duby livre bataille à l’histoire événementielle


1973 Geertz fait des cultures des textes à interpréter


1974 Wallerstein et l’expansion planétaire du capitalisme moderne


1975 Meillassoux et les structures alimentaires de la parenté


1976 Ginzburg lance la microhistoire


1976 Veyne et la logique des bienfaits


1977 Favret-Saada fait un sort au positivisme


1977 Goody explore les technologies intellectuelles liées à l’écriture


1978 Furet conjugue la Révolution au passé


1978 Said regarde l’Orient au miroir de l’Occident


1979 Koselleck expose sa théorie du temps historique


1979 Bourdieu et la production sociale du goût


1980 Certeau et la créativité des pratiques ordinaires


1981 Marin et le pouvoir de la représentation


1981 Héritier unifie le champ de la parenté


1982 Patterson définit l’esclavage comme une mort sociale


1982 Becker fait de l’art un métier comme les autres


1982 Corbin donne à nos sens une histoire


1982 Godelier et la pluralité des dominations


1983 Guha réhabilite la conscience politique des subalternes


1983 Dumont met en perspective l’exception occidentale


1983 Anderson dévoile le fondement fictionnel des nations


1984 Latour fait place aux non-humains


1985 Ricœur refigure le temps


1986 Beck annonce le désenchantement de la science par elle-même


1987 Chartier et l’histoire culturelle du social


1987 Davidoff et Hall pensent la coconstruction du genre et de la classe


1988 Strathern fait du genre une capacité d’action


1989 Haraway trouve dans la primatologie les outils d’une contestation radicale


1990 Butler sème le trouble dans le genre


1990 Lombard rebat les cartes de l’histoire globale


1991 Richard White et les accommodements interculturels


1992 Harrison White et les formations sociales émergentes


1993 Desrosières recherche l’ontologie des savoirs statistiques


1994 Hobsbawm conte la fin de la société bourgeoise du xixe siècle


1995 Castel et l’effritement du monde salarial


1996 Le Goff rencontre Saint Louis


1997 Loraux dévoile l’oubli au cœur du politique


1998 Gell redéfinit l’art indépendamment de l’esthétique


1999 Boltanski et Chiapello reposent l’énigme du capitalisme


2000 Pomeranz explique le «retard» chinois


2001 Callon, Lascoumes et Barthe repensent la démocratie


2002 Didi-Huberman fait du temps la dimension fondamentale des images


2003 Assmann et la violence du monothéisme


2003 Berman et les révolutions du droit occidental


2003 Hartog et l’expérience du présent


2004 Testart propose une autre genèse des inégalités et de l’État


2005 Subrahmanyam connecte les mondes euro-asiatiques


2005 Descola fait entrer la nature dans les sciences sociales


2006 Dewerpe autopsie la violence d’État


2007 Friedländer replace la Shoah au cœur de l’historiographie du nazisme


2008 Collins fait de la violence un effet des situations


2009 Scott et le prolongement anthropologique d’une histoire anarchiste


2010 Kirch dote la Polynésie de son propre État archaïque


2011 Graeber veut en finir avec la violence de la dette


2012 Brown reprend à la racine le problème chrétien de la richesse


2013 Piketty décrypte l’évolution séculaire des inégalités économiques


2014 Agamben et la vie comme usage


2015 Tsing traque la vie dans les ruines du capitalisme



2016 Aglietta dévoile la nature contradictoire de la monnaie


DESCRIPTIF
  • Parution : Novembre 2017
  • Coll. : En temps & lieux
  • ISBN EHESS : 978-2-7132-2722-6
  • Prix : 19.00€
AUTEUR(S)