Parler de soi
Méthodes biographiques en sciences sociales
CollectiF. B.


Longtemps décriée dans les sciences sociales du XXe siècle, l’analyse biographique est devenue au cours des dernières décennies un outil privilégié de l’histoire et de la sociologie. Les méthodes biographiques, attentives à une approche qualitative et à la critique de «l’illusion biographique», sont aujourd’hui l’une des voies de l’innovation méthodologique en sciences sociales.


 


À l’heure où les discours sur soi se multiplient, qu’ils soient formatés par les dispositifs publics, impulsés par les réseaux sociaux ou plus généralement le résultat d’une individuation croissante de la société, les approches qui s’intéressent à la présentation de soi et aux récits de vie jouent un rôle essentiel dans notre compréhension du monde.


 


Sur chaque terrain, elles confrontent aussi les chercheuses et les chercheurs à leur propre trajectoire biographique, qui croise celle des actrices et des acteurs étudié·e·s, conduisant à faire preuve de réflexivité, de sensibilité et d’inventivité. Ce livre, issu d’un travail collectif, présente l’ensemble de ces enjeux de méthode et montre que l’approche biographique est au cœur du renouvellement des sciences sociales.



Sommaire



Présentation


Introduction


Première partie. L’approche biographique


Veronika Kushtanina et Constance Perrin-Joly - Subjectivité des biographies. De l’illusion aux matériaux


Elise Pape - Le récit de vie en Allemagne


Lena Inowlocki - L’internationalité de la recherche biographique


Daniel Bertaux - Histoires de vie, histoire d’une vie. Libre-propos


Deuxième partie. Apports méthodologiques pour saisir la complexité du social


Claire Bidart - Intégrer la complexité des parcours de vie


Sandrine Nicourd - Les dimensions temporelles


Alexis Truong et Stéphanie Gaudet - Combiner récits et observations


Julie Landour - Multiplier les méthodes


Troisième partie. Engagement éthique et parole inaudible


Marie Loison-Leruste - Faire dire et savoir entendre les violences subies


Sylvie Monchatre - Aventures sociologiques en terre d’écriture


Jean-Paul Payet - Les voix faibles. Pour une enquête par conversations


Julie Ancian - Entre indicible et inaudible. Le récit des néonaticides


Mathieu Trachman - Sociologie des déviances et étiologie du désir


Quatrième partie. Silences et cacophonie biographiques


Michel Anteby - Dénis, obstructions et silences. La résistance du terrain


Cécile Thomé - Faire parler les silences


Antoine Querrec - Un récit sur soi, un regard sur les autres


Josselin Tricou - Mise en scène de soi et performance de genre sur internet


Axel Pohn-Weidinger et Fabien Deshayes - Racisme et ressources sociales


 


Conclusion


Bibliographie





DESCRIPTIF
  • Parution : Août 2020
  • Coll. : En temps & lieux
  • Volume : 95
  • ISBN EHESS : 978-2-7132-2817-9
  • Prix : 27.00€
AUTEUR(S)