Revues
DESCRIPTIF
  • Parution : 2024
  • Coll. : En temps & lieux
  • Volume : 124
  • ISBN EHESS : 978-2-7132-3378-4
  • Prix : 22.80€
AUTEUR(S)
> Revues
Défaire son fruit
Une histoire sociale de l’avortement en France à l’époque moderne
Revue , n° 

À l’approche des 50 ans de la loi Veil sur l’IVG, Laura Taoueix propose une histoire de l’avortement volontaire en France, à l’époque moderne. Confrontée à la difficulté de retrouver les traces de cette pratique souvent confinée au secret, elle explore les silences des sources et les ambiguïtés des discours pour retracer l’histoire longue de l’avortement, entre normes et pratiques.
Interrogeant les discours théologiques et juridiques de l’époque moderne, Laura Tatoueix suit un parcours qui va de la fabrication canonique d’un péché mortel jusqu’à l’élaboration d’une catégorie criminelle sécularisée. S’y adossent alors des dispositifs répressifs qui peinent à distinguer l’avortement de l’infanticide : si l’avortement apparaît dans les archives judiciaires, il est toujours associé à d’autres crimes.

Tout l’enjeu de ce livre est donc de dévoiler ce qui a longtemps été dissimulé, pour
reconstituer un pan de l’histoire moderne, à travers l’histoire des femmes et celle du
corps (des avortées, des fœtus). L’historienne s’intéresse ici aux acteurs et actrices de l’avortement, aux conditions matérielles d’un acte qui se médicalise, tout comme
aux modifications du regard porté sur ces femmes désormais érigées en victimes
poussées à « défaire leur fruit ». En portant son attention sur les pratiques, l’autrice
appréhende l’avortement comme un phénomène social global, encadré par le secret,
la rumeur et la dénonciation, et soumis à des réalités de classes.